Chroniques 2018 - 1

La première image chrétienne d'un ange que nous connaissions se trouve dans le Cubicolo dell'Annunziazione dans la Catacombe de Priscille ; datée du milieu du troisième siècle, elle est sans ailes. Des représentations d'anges sur des sarcophages et sur des objets comme des lampes et des reliquaires de cette période les montrent également sans ailes, comme, par exemple, l'ange dans la scène du Sacrifice d'Isaac sur le sarcophage de Junius Bassus.

Les anges en ce début de l'année

L’ange lui dit : "Ne crains point !" Lc 1, 30

 

Pour cette année qui commence, la Bibliothèque diocésaine de Bordeaux souhaite à chacun beaucoup d’assurance pour avancer dans la vie en suivant l’étoile !

 

Profondément lié à la création telle que l’a voulue le Créateur, l’« univers visible et invisible » ouvre un chemin de contemplation, le monde sublunaire (la terre) rejoint le ciel comme sur un attelage ailé.

 

L’exposition actuelle Les ailes de la parole laisse à voir la place des anges, créatures spirituelles, dans l’unité du cosmos, passant par la vie des hommes pour rejoindre la vie divine.

 

Existent-ils ?

 

Déjà dans l’antiquité grecque, les philosophes les envisageaient comme des créatures célestes, ils portent donc les attributs du ciel, à savoir cette harmonie musicale attribuée aux planètes (En effet, depuis Pythagore, chacune d’elles est associée à une note de musique).

 

Les anges musiciens sont présentés comme les témoins et les messagers d’une tradition immémoriale de l’harmonie qui imprègne tout l’univers. C’est la musique du cosmos, et celle-ci est le milieu de vie de la liturgie. Voilà pourquoi ces anges ont été intégrés à l’iconographie des églises.

 

Comment se manifestent-ils ?

 

Il suffit de regarder leurs multiples représentations par les artistes peintres, sculpteurs, enlumineurs pour

comprendre qu’ils inspirent les plus grands chefs-d’œuvre.

 

En Occident des peintres comme Fra Angelico, Giotto, Memling ou Van Eyck se sont rendus célèbres dans ce domaine, tout comme Andrei Roublev et la tradition des icônes dans l'orthodoxie, la série des "Anges musiciens" de Melozzo de Forli...

 

Qu’annoncent-ils ?

 

Giovanni Fra Angelico, "Frère Jean l’angélique" nous introduit dans ce monde céleste si présent aux hommes et à Dieu, de la création à la recréation : annonciation, incarnation (et aussi passion, résurrection) ! Scène typique de l'iconographie chrétienne, l'Annonciation faite à Marie par l'archange Gabriel, est un des thèmes chers à l’artiste.

 

Guérir, accompagner, servir

 

L’Église fête le 29 septembre les archanges Michel, Gabriel et Raphaël. La Bible leur offre une place particulière que ce soit dans l’Ancien (auprès d’Abraham, Jacob ou Tobie) ou le Nouveau Testament (auprès de Zacharie, Joseph, Marie et Jésus lui-même).

 

Chez les Pères de l’Église, saint Jean Chrysostome a expliqué ce que signifient les ailes des anges : "Ils manifestent le caractère sublime de leur nature. C'est pourquoi Gabriel est représenté avec des ailes. Non que les anges aient des ailes, mais vous savez peut-être qu'ils quittent les hauteurs célestes où ils résident pour se rapprocher de la nature humaine. Par conséquent, les ailes attribuées à ces puissances n'ont pas d'autre intention que d'indiquer la sublimité de leur nature."

 

Selon le Pseudo-Denys l'Aréopagite (vers 490), les neuf chœurs sont regroupés en trois hiérarchies. La première hiérarchie est constituée par les Séraphins, les Chérubins et les Trônes ; viennent ensuite les Dominations, les Vertus, les Puissances ; puis les Anges, les Archanges et les Principautés.

 

Les anges gardiens sont fêtés le 2 octobre. Ils sont les messagers de Dieu auprès des hommes. Saint Basile le grand dit que chaque personne vivante possède un ange gardien.

 

Chanter, se réjouir, louer

 

Les anges glorifient Dieu sans cesse et l’assistent auprès des hommes : "Les anges contribuent en tout à notre bien" dit saint Thomas, le docteur angélique (Ia, q. 114, a. 3, ad 3) !

 

Qu’enseignent-ils et comment sont-ils enseignés ?

 

Le mot ange vient du latin angelus, emprunté au grec ancien "aggelos" signifiant "messager". En proto-sémitique malak- signifie "ange" et "messager".

 

L'angélologie est l'étude des anges, de leurs noms, de leur place dans la hiérarchie divine et de leur rôle. L'angélophanie est l'apparition des anges.

 

De nombreux livres à découvrir à la Bibliothèque parlent des anges. En philosophie, en théologie, en dogmatique ou en spiritualité, jusqu’à des ouvrages ésotériques encore plus nombreux.

 

Contempler, espérer

 

Comme les anges ne sont pas définis comme de purs esprits dans la Bible, leur type iconographique dans l'art paléochrétien n'est pas fixé avant la moitié du Ve siècle. L'iconographie des anges s'inspire initialement des figures mi-humaines mi-animales des mythologies assyriennes et babyloniennes (tels les chérubins et les taureaux ailés de Ninive) puis progressivement de figures idéalisées de divinités gréco-romaines : les anges ailés de l'art chrétien procèdent notamment de la Niké grecque et de la Victoire romaine, les angelots des petits Éros ou Cupidons païens.

 

La première image chrétienne d'un ange que nous connaissions se trouve dans le Cubicolo dell'Annunziazione dans la Catacombe de Priscille ; datée du milieu du troisième siècle, elle est sans ailes. Des représentations d'anges sur des sarcophages et sur des objets comme des lampes et des reliquaires de cette période les montrent également sans ailes, comme, par exemple, l'ange dans la scène du Sacrifice d'Isaac sur le sarcophage de Junius Bassus.

 

La plus ancienne représentation connue d'anges avec des ailes se voit sur ce qu'on appelle le "Sarcophage du Prince" découvert à Sarigüzel, près d'Istanbul dans les années 1930, et attribuée à l'époque de Théodose Ier (379-395).

 

Notre espérance pour cette année : Que la Parole accompagne chacun, avec ou sans ailes, mais toujours en la présence de Dieu en ses anges !

J.L.

Pour voir toutes les chroniques, cliquez ici