Chronique Mai 2015

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Culture de printemps - Travaux de fonds

 

     Alors que les travaux vont bon train du côté de la maison Saint Louis Beaulieu, les labours se poursuivent à la Bibliothèque, en face, au 150 rue Saint-Genès.

Ce mois-ci, allez visiter nos différentes rubriques virtuelles (braderie, désherbage, nouvelles acquisitions…). Elles renvoient à un travail bien réel de clarification des enjeux, des buts et des moyens au service de la vocation spécifique de la Bibliothèque.

     Le désherbage (Cf. Petit Lexique) est désormais bien entamé avec le passage de spécialistes dans les différentes matières afin d’éclaircir les sillons (les rayons des réserves) et de préciser de plus en plus la pertinence du fonds dans le domaine privilégié des sciences religieuses, ainsi que leur composante dans les matières profanes.

     La place gagnée sur certaines étagères va faire des heureux (les livres désherbés sont systématiquement proposés, via le réseau de l’Association des Bibliothèques Chrétiennes de France aux autres établissements de l’hexagone ; puis les réseaux locaux universitaires, municipaux classiques avec lesquels nous travaillons en étroite collaboration ; puis les associations, les particuliers… sans oublier la braderie maison sur Internet). Rien ne se perd, tout se transforme !

     Les étagères ainsi récupérées servent à accueillir les acquisitions récentes qui viennent compléter essentiellement les collections et enrichir un fonds déjà très fourni. La terre est bonne en bordelais où la pertinence de la récolte offre une matière indispensable aux différents acteurs du diocèse et, au delà, à tous ceux qui cherchent à amender certains terrains du savoir en friche ou en jachère.

      Ce mois-ci, allez visiter nos différentes rubriques virtuelles (braderie, désherbage, nouvelles acquisitions…). Elles renvoient à un travail bien réel de clarification des enjeux, des buts et des moyens au service de la vocation spécifique de la Bibliothèque. Chacun en sera le véritable bénéficiaire s’il en comprend (prend avec lui) l’effort salutaire : pas de vacances pour la Bibliothèque et d’ailleurs, bonne reprise à tous !

 

4 mai 2015
J.L.

 

Pour lire les autres chroniques, cliquez ici

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le contenu demandé est pas disponible en ce moment