Première chronique de l'année 2017

Le mot "épiphanie" désigne la manifestation de Dieu aux hommes en la personne de Jésus-Christ, et plus précisément, sa venue dans le monde en un temps historique donné.

C’est le sens profond de la fête de l’Épiphanie qui, avec l’évocation des mages venus d’Orient, rappelle également la dimension universelle du message évangélique. Il s’agit d’un commencement qui, comme tous les commencements, appelle à la vie et à la croissance.
Ainsi, en ce commencement d’année, comme une nouvelle naissance, toute l’équipe de la Bibliothèque diocésaine de Bordeaux invite chacun à une ouverture et une participation active à la construction d’un monde de joie et de paix comme il nous a été donné initialement.
Voici ce qu’écrivait l’archevêque de Paris, Monseigneur Vingt-Trois, il y a tout juste dix ans :
"[…] Avec les Mages, nous sommes dans une autre construction. Ce n’est pas la voix de Dieu qui les a appelés à venir, c’est une étoile. Qu’est-ce que l’Évangile veut nous faire comprendre en nous montrant ces trois hommes venus de pays lointains en suivant une étoile ? Il veut nous faire comprendre, - sans exclure que leur intelligence ait été soutenue et aidée par la lumière de Dieu -, que c’est par leur recherche, leur réflexion, leur désir de progresser dans la connaissance de la vérité, qu’ils ont fait ce long chemin et qu’ils viennent à la rencontre de celui dont on leur a dit qu’il serait le Messie, le Roi des Juifs qui vient de naître […]
Ainsi, nous sommes invités à ne pas considérer tout le travail de l’intelligence humaine comme une espèce de labeur sans grande signification pour organiser le monde le moins mal possible, mais à y reconnaître aussi une démarche vers la connaissance de la vérité plénière qui est le Christ. C’est ainsi que les Pères anciens ont interprété tout l’effort de la philosophie grecque en reconnaissant qu’il y avait dans cette recherche de la vérité une démarche qui conduisait vers la sagesse, et que cette sagesse ne pouvait être quelqu’un d’autre que Dieu lui-même. Ainsi encore, ces mages symbolisent l’ouverture universelle de la manifestation de Dieu en ce monde."
Les livres sont un vecteur de cette sagesse, les bibliothécaires s’en font le modeste relais !
Après le succès de l’exposition sur les crèches du monde, une vitrine intitulée "Engagement en politique" (cf. diaporama ci-contre) invite chacun à se manifester aux élections prochaines et surtout à approfondir les raisons de son choix de vote.
L'actuelle exposition présente un autre type d’engagement : prêtres-ouvriers. Ces "invisibles" pratiquent toutes sortes de métiers afin d'aller à la rencontre de leurs frères témoins de l'Évangile, ils construisent un monde plus fraternel : de nouveaux mages en sommes ! Leur étoile ? La Parole de Dieu et l'humanité partagée qui rejoint tout homme...

L'exposition a lieu du 17 janvier au 9 février 2017 à la Maison saint Louis Beaulieu, 145 rue Saint Genès Bordeaux.

J.L.

Cliquez ici pour voir d'autres chroniques de la bibliothèque