Nouveautés d'automne 2015

Sélection d'ouvrages entrant dans le fonds général à l'automne 2015

Bible

Cliquez sur les images pour les voir en grand

1/ Comment lire le Pentateuque, Félix Garcia Lopez, collection Le Monde de la Bible N° 53, éditions Labor et Fides. 2005.

Professeur d'Ancien Testament, enseignant à l'université de Salamanque en Espagne, l'auteur qui a publié sur le Pentateuque, notamment sur le Décalogue et le livre du Deutéronome, en est l'un des meilleurs spécialistes.

Ce vaste ensemble littéraire composé de récits et de lois est actuellement daté tardivement ce qui pose de nombreuses questions d'interprétations : s'agit-il d'histoire ancienne, contemporaine, légendaire ou mythique ? Quel est le rôle et le statut de ces textes législatifs, normatifs ? Quelle identité israélite et juive se dessine ici ? Quelle représentation nous donne la Torah de Dieu ?

Autant de questions que Félix Garcia Lopez passe en revue dans un langage accessible en intégrant les études les plus récentes. Un livre informatif et passionnant.

Philosophie

2/ Étant donné Essai d'une phénoménologie de la donation, Jean-Luc Marion, collection Épiméthée, PUF. 1997.

Ce livre n'était pas encore catalogué informatiquement. L'arrivée de deux ouvrages récents, éclairant l’œuvre du philosophe français, a permis de réparer ce retard. Ce maître-ouvrage explicite la pensée phénoménologique spécifique sur le don de l'ancien élève de l'École Normale Supérieure, professeur d'Université à la carrière brillante et internationale, membre de l'Académie française.

Le titre de cet ouvrage en décrit rigoureusement la portée. C'est un essai. Mais ce qui se donne à penser ici est novateur. L'auteur plaide pour un phénomène réduit à sa donation. Deuxièmement, selon Jean-Luc Marion, il s'agit de « redéfinir le don contre son interprétation économique à partir de la pure donation. Ensuite déterminer les caractères du phénomène comme un strict donné, selon la contingence et l'incidence qui en font un événement. Enfin distinguer les degrés de donation du donné, jusqu'à libérer le phénomène saturé... Il devient alors possible d'esquisser ce qui vient après le "sujet" à savoir celui qui se reçoit aussi lui-même lorsqu'il reçoit le donné-l'adonné ».

3/ Dieu n'a que faire de l'être Introduction à l'oeuvre de Jean-Luc Marion Stéphane Vinolo, collection Les clés de la Philo, éditions Germina. 2012.

Ce livre rend un service attendu : nous aider à entrer dans le cœur de la pensée marionienne toujours complexe et exigeante. Quant au titre de l'ouvrage, il pointe une porte d'entrée pour en saisir l'une des articulations décisives. La remarquable introduction de l'auteur rappelle les enjeux. Stéphane Vinolo le précise, la pensée de Marion n'est pas une théologie, même si le choix phénoménologique conduit à de nombreuses répercussions : « La révélation n'est-elle pas une manifestation de la splendeur du phénomène, hors de toute relation à des conditions situées dans un sujet ? ». La dernière partie du livre évoque le discours sur Dieu, auparavant nous aurons avancé pas à pas [première partie : libérer la phénoménalité, deuxième partie : les phénomènes saturés - l'événement, l'idole, la chair, l'icône.] Le guide au pas assuré permet d'entrer dans ce parcours philosophique où l'on ne boude pas son plaisir au terme de l'effort consenti.

4/ La rigueur des choses, Jean-Luc Marion, entretiens avec Dan Arbib, éditions Flammarion. 2012

 

Heureuse initiative que ces entretiens remarquablement menés par Dan Arbib auxquels Jean-Luc Marion a bien voulu se prêter malgré des réserves dont il s'explique en début d'ouvrage. Ne pas céder à une quelconque vulgarisation et trouver une juste mesure pour évoquer son  itinéraire  et la dynamique de son travail. Nous est offerte ici la première introduction en français à son œuvre. L'académicien note : « Me frappe aujourd'hui rétrospectivement la cohérence de l'ensemble, que dominent la question de l'évènement, l'approche de la présence à partir du présent entendu comme un don. Ce qui importe toujours advient. Ainsi se dégage la rigueur, mais la rigueur des choses, non celle que nous leur imposons, ou imaginons pouvoir leur imposer. »

Dan Arbib fut l'étudiant de Marion, il est devenu  un  « chercheur confirmé », spécialiste de Descartes et Lévinas. Nous lui savons gré de ces conversations, véritables « exercices philosophiques ».  

Théologie

5/ Epilogue, Hans Urs von Balthasar, traduit par Camille Dumont s.j.  série "Ouvertures" - 20 – éditions Culture et Vérité, 1996.

Nouvelle entrée au catalogue informatique  de ce qu'écrivit le grand théologien suisse au terme des seize volumes de sa célèbre trilogie.

Penseur universel, il est étudié aujourd'hui dans le monde entier et fait  l'objet  de très nombreuses thèses. (Voir au catalogue un aperçu de celle de Pascal Ide dans une Théologie de l'Amour, l'amour centre de la trilogie de Hans Urs von Balthasar, collection Donner raison éditions Lessius, 2012).

Le parcours théologique se dessine ainsi : la Gloire et la Croix (8 volumes), la Dramatique divine (5 volumes), la Théologique (3 volumes).

Dans cet opuscule d'une centaine de pages, l'auteur propose une vue d'ensemble de toute son entreprise, fonde sa nouvelle manière de concevoir la théologie mise en pratique dans la Trilogie et en montre la fécondité. Une belle métaphore nous accompagne dans notre découverte du I. parvis au II. seuil jusqu'au III. sanctuaire.

6/ Dieu a planté sa tente parmi nous, les sacrements et le Mystère Pascal dans l'Évangile de Jean Thierry de l'Epine, cahiers de l'école cathédrale 71, éditions Parole et Silence  2005

Un ouvrage accessible et profond par un prêtre du diocèse de Paris, à la longue expérience pastorale et catéchétique, avec une ouverte sur le monde de l'art (curé de la paroisse des artistes, aumônier de l'école du Louvre). Le sous titre indique parfaitement le projet du livre mené à bien. Découvrir ou redécouvrir ce "Christ qui ne cesse de venir au-devant de chacun de nous et de son humanité" particulièrement dans les signes eucharistiques et baptismaux lus ici à l'aune de la Pâque dans la lumière johannique.