Travaux de méthodologie à la bibliothèque

Des étudiants de l'Institut Pey Berland en salle de consultation

Ce jeudi 7 janvier 2016, sous la houlette de Françoise Brian assurant le cours de méthodologie à L'Institut Pey Berland, avec le concours de Véronique le Moign, bibliothécaire, un temps de travail a permis aux étudiants de se familiariser avec les usuels, dictionnaires, encyclopédies, ouvrages essentiels qui jalonnent un parcours théologique et philosophique.

Évoquons quelques matières : Bible, Liturgie, Patrologie, Magistère (Concile Vatican II, Encycliques), Langues anciennes, Histoire de l’Église...

Les usuels demeurent à la disposition de tous, ils se consultent  sur place gratuitement. Ils permettent une entrée dans la matière travaillée, par exemple, l'exégèse. A partir de ces ouvrages généralistes, il est donc possible de préciser une  thématique, de trouver des sources bibliographiques, biographiques.

Cette  séance de travail a également permis aux participants de se familiariser avec la recherche dans le catalogue informatisé de la bibliothèque riche de plus de 16000 notices d'ouvrages et de périodiques.

Nombre d'étudiants découvre qu'ils peuvent de chez eux consulter le catalogue en ligne sur le site de la bibliothèque ! (bouton rouge sur la page d'accueil) et préparer ainsi leurs demandes de prêt de livres avec références pour les bibliothécaires. Le catalogue indique si le livre est  disponible, en prêt avec le délai de retour, ou consultable en salle de lecture (usuel).

Au refrain parfois entendu : " je n'ai pas le temps !"  annonciateur d'un passage très rapide, nous répondons par celui-ci : " Il faut savoir perdre du temps pour en gagner !".

Ce jeudi après midi, le temps accordé à la présentation des "pépites", souvent méconnues des rayons des usuels, a offert aux étudiants les joies de la découverte et le début d'apprentissage de leur utilisation.

Qu'est-ce qu'une méthode ?

Si nous interrogeons le mot "méthode" nous découvrons qu’il est hérité du grec : le verbe correspondant signifie "se mettre à la suite de", "poursuivre", et le nom signifie "la recherche, la poursuite ordonnée" de quelque chose, la racine étymologique étant le "chemin", "la route à suivre". Parler de méthode, c’est donc essayer de décrire la route à suivre pour parvenir à la vérité. Cette notion de chemin est tout à fait importante, il s’agit de se mettre en marche et d’éviter l’errance. On se rappellera que les disciples de Jésus se sont appelés d’abord les disciples du "chemin" et que dans l’Ancien Testament, les Psaumes par exemple, l’errance ou le fait de s’arrêter, de s’asseoir, sont des images pour décrire le péché (cf. Ps.1). Le mot de méthode invite donc à se mettre en route, à prendre le bon chemin vers la vérité.

Françoise Brian, extrait du cours de méthodologie, Institut Pey Berland 2015-2016

 

 

photo td 01

LIRE L'ARTICLE

photo td 02

LIRE L'ARTICLE

photo td 03

LIRE L'ARTICLE

photo td 04

LIRE L'ARTICLE

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+